Image principale
Feu Pouembout

Saison des feux : déjà plus de 10.000 hectares brûlés

Tags
feux
Commune associée
Nouvelle - Calédonie
Mercredi 6 novembre 2019 - 09:47
Les incendies se succèdent depuis le 15 septembre, début de la saison administrative des feux qui s'étend jusqu'au 15 décembre. Des centaines d'hectares de végétation brûlent aux quatre coins du Pays, dont la majeure partie est placée en risque extrême feux par la sécurité civile. Retrouvez dans ce dossier le point sur les dégâts et les moyens déployés pour lutter contre les incendies. 
 
 
Contenu structuré

Le bilan

Depuis le début de la SAFF (saison administrative des feux de forêts), la Sécurité Civile fait état, au 6 novembre 2019, de 10 487 hectares brûlés sur l'ensemble du territoire, dont environ 80% en province Nord (8 466 ha). 

Pour rappel en 2018, le nombre d'hectares de végétation brûlés s'élevait à 6 511 (dont 4 434 en province Nord), soit une diminution de 50% par rapport à 2017, où environ 13 000 hectares étaient partis en fumée. Une saison moins difficile en grande partie grâce à des conditions météorologiques favorables et une nette diminution des départs de feux par rapport à l'année précédente.

Nous faisions le point dans notre JT du 29 octobre avec le capitaine Laurent Thomas, cadre de permanence à la direction de la sécurité civile ➡️

 

👁 L'Observatoire de l'Environnement du Pays (L'Oeil) rapporte quant à lui plus de 8 200 hectares brûlés sur l'ensemble du Pays depuis le début de la SAFF jusqu'au 6 novembre, si l'on en croit leur portail cartographique Vulcain, permettant de visualiser en temps réel une carte des surfaces potentiellement impactées par des incendies depuis 2001.

Taille de la boîte
8
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
sRVoC13rEf0

Le point sur les incendies avec le cadre de permanence de la direction de la sécurité civile

30-10-2019

"Le caillou brûle parce que c'est sec et qu'il y a de l'incivilité."

Capitaine Laurent Thomas, Cadre de permanence à la DSCGR 

Taille de la boîte
4
4
Nombre d'hectares brûlés

Risque extrême sur le Pays

La sécheresse et les alizés soutenus qui touchent actuellement le Pays sont des facteurs qui favorisent beaucoup la propagation des feux. Tout départ de feu est donc potentiellement à risque pour les habitants, les biens matériels et dans tous les cas la faune et la flore. L'extinction s'avère également plus difficile dans ces conditions.

La carte "Prévifeu" établie deux fois par jour par Météo France-NC place actuellement plus de la moitié du territoire en risque extrême. La consigne gouvernementale dans ce cas, est de respecter l'interdiction de l'usage du feu à des fins non domestiques sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie.

Les consignes et conseils à appliquer par la population en fonction des niveaux d'alerte sont à consulter sur le site de la sécurité civile.

Taille de la boîte
6
6
feux à usage non-domestique interdits

Faire face malgré de lourdes pertes

Pour les habitants, en particulier les éleveurs et les agriculteurs, les dégâts des feux ont de lourdes conséquences. Le manque de moyens dans certaines communes du Pays qui n'ont pas de caserne de pompiers, contraint certains habitants à lutter eux-mêmes pour protéger leurs biens. 

Taille de la boîte
12
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
wgTsrdcWmp8

Ouegoa, un éleveur protège ses bêtes du feu

30-10-2019

⬅️ Une semaine après le début de la saison des feux 1200 hectares ont déjà brûlé entre Ouégoa et Koumac. Christophe Garnier, éleveur à Ouégoa, a dû protéger ses 400 bêtes.

À Moindou, suite aux incendies qui se sont produits sur 3 jours depuis le 27 octobre, un habitant déplore la perte de ses ruches ➡️

Taille de la boîte
4
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
ncTv0JTgy9M

Moindou 600 Hectares partis en fumée

30-10-2019
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
lQpeUPwumvE

Un détachement héliporté pour favoriser l'extinction des feux

30-10-2019

Lutter contre les flammes

⬅️ Début octobre, tout le personnel de la sécurité civile en province Nord a été mobilisé pour un incendie déclaré à l'îlot Yenghebane, à Poum. Ce lieu isolé et difficile d'accès a nécessité le déclenchement d'un DIH, détachement d'intervention héliporté, une première au Pays.

Au plus tôt un incendie est signalé, au mieux il pourra être maîtrisé. C'est le travail des guetteurs de feux, des jeunes volontaires du service civique. ➡️

Taille de la boîte
4
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
UluUJL83lko

Guetteurs de feux, un engagement citoyen

30-10-2019
Image principale

Handicap : la Nature comme moteur de développement

Jeudi 31 octobre 2019 - 11:16
Image principale

Le Festival Ânûû-rû Âboro 2019

Jeudi 24 octobre 2019 - 11:13
Image principale

19ème Comité des signataires : les infos à retenir

Vendredi 11 octobre 2019 - 12:37