Image principale
NZ

Nouvelle-Zélande : un deuil émaillé de symboles

Tags
Nouvelle-Zélande
Attentat
Mardi 26 mars 2019 - 10:56
Un haka qui se propage dans le Pays, un appel à la prière diffusé sur les ondes nationales, le voile en signe de solidarité ou encore des armes rendues spontanément aux autorités... Retour sur ces gestes symboliques, en réponse à la haine, dix jours après l'attentat de Christchurch.

Photo : STRINGER / REUTERS

Contenu structuré

Le Tahu-pōtiki, un haka fort de sens

Des élèves de différents établissements ont rendu hommage aux 50 victimes décédées dans la tuerie de Christchurch en réalisant un haka très émouvant non loin de la mosquée Al Nour où a eu lieu l'attentat. C'est également avec ce haka que les élèves de la Cashmere High School (qui comptaient deux de leurs camarades et un ancien élève parmi les victimes) ont accueilli Jacinda Ardern, premier ministre de la NZ, venue leur rendre visite après la tragédie.

Ce haka traditionnel s'est particulièrement répandu, notamment dans la communauté étudiante, au moment des tremblements de terre à qui ont touché Christchurch en 2011 faisant ainsi 185 morts.

Il s'agit du Tahu-pōtiki, haka spécifique à Ngāi Tahu iwi (tribu de l'île du Sud), traditionnellement réalisé pour le deuil, afin d'honorer les morts. Ce haka traduit une volonté de faire preuve de dignité et de détermination face aux épreuves de la vie non seulement dans les paroles mais également dans les mouvements, expressions et l'unité ( ➡️ Vidéo ci-contre ©Guardian News).

Cette danse est ainsi devenue symbole de résilience en Nouvelle-Zélande. 

Taille de la boîte
8
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
BUq8Uq_QKJo

Students perform haka to pay tribute to classmates killed in Christchurch

18-03-2019
6
©William West / AFP
NZ voilées

Le voile en signe de solidarité

À l'image de la Première Ministre, de nombreuses Néo-Zélandaises se sont coiffées d'un voile ce vendredi 22 mars, jour d'hommage national, pour témoigner leur solidarité à la communauté musulmane.

Des initiatives sur les réseaux sociaux invitaient les femmes à travers toute la Nouvelle-Zélande à se voiler pour signifier leur empathie envers les musulmans. Beaucoup se sont photographiées et ont posté leur image avec le hashtag #HeadScarfforHarmony (« Foulard pour l’harmonie »).

Taille de la boîte
6

Un appel à la prière national

Devant des milliers de personnes, dont la Première ministre Jacinda Ardern, massées en silence dans le parc situé en face de la mosquée al-Nour, un muezzin a lancé l'appel à la prière ("adhan") à 13H30. Appel diffusé également dans tout le pays via les télévisions et radios.

Deux minutes de silence ont ensuite été observées.

( ➡️ Vidéo ci-contre ©AFP )

Taille de la boîte
4
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
6WTB2X9FS1o

Nouvelle-Zélande : un appel à la prière en hommage aux victimes de Christchurch | AFP News

22-03-2019

"We are one."

Jacinda Ardern, lors de son discours dans le parc en face de la mosquée Al-Nour
Taille de la boîte
4
4
©AFP / Getty Images
Un membres des Mongrel Mob en soutien aux familles des victimes à Christchurch

Musulmans et non-musulmans unis

⬅️ Les bikers de gangs tels que Les King Cobra, les Black Power ou encore les Mongrel Mob ont promis soutien et protection aux communautés musulmanes locales en commençant par monter la garde devant les différentes mosquées lors de la première prière du vendredi depuis l'attentat du 15 mars.

➡️ Ce vendredi toujours, après la prière, la communion. Musulmans et non-musulmans ont posé ensemble pour des photos devant l'immense parterre de fleurs.

Taille de la boîte
4
4
©Jerome Taylor / AFP
Maori et musulman

Les Kiwis rendent leurs armes

Quelques jours seulement après l'attentat, plusieurs internautes racontent avoir spontanément remis leurs armes aux autorités.

Jacinda Ardern avait promis un durcissement de la loi sur les armes, immédiatement après l'attentat. Chose promise, chose dûe. La Nouvelle-Zélande a ainsi interdit les armes "semi-automatiques de style militaire" (armes utilisées lors de l'attentat) et les fusils d'assaut, ainsi que tous les éléments susceptibles de rendre les tirs d'une arme plus rapides. La réforme sera présentée début avril mais l'interdiction est déjà en vigueur depuis jeudi 21 mars.

Un programme de rachat va également être lancé pour les armes déjà en circulation chez les civils, estimées officiellement entre 1.200.000 et 1.500.000 armes pour une population de presque 5 millions d'habitants.

Taille de la boîte
8

"J'ai détenu une arme pendant trente et un ans. [La remettre aux autorités] a été une des décisions les plus faciles que j'ai jamais eue à prendre."

@Blackstone, un internaute néo-zélandais sur Twitter.
Taille de la boîte
4
Image principale

CALEDONIE 2024

Vendredi 19 avril 2019 - 12:00
Image principale

Le Hip-Hop nouvelle génération

Mercredi 10 avril 2019 - 14:13
Image principale

Autisme, mon monde à part

Lundi 1 avril 2019 - 17:23