Historique

Inauguration
 
Une initiative de la province Nord

L’idée de créer une télévision citoyenne reflétant la réalité du pays au travers de ses programmes, a émergé dans les années 2000, sur une initiative de la province Nord. La conception du projet, le montage du dossier de candidature, la formation du personnel, puis enfin le lancement de la chaîne se sont opérés au cours de la mandature 2009-2014. Le 29 octobre 2010, l’assemblée de la province Nord a autorisé la création de la Société de Télévision Radio sous la forme juridique de société anonyme d’économie mixte locale.

La société a été créée le 27 mai 2011. Après l’obtention de l’autorisation de diffusion accordée par le CSA en janvier 2013, la chaîne a commencé à être diffusée sous le nom de NCTV le 9 décembre 2013. 50 ans après RFO (dénommée aujourd’hui NC La 1re), une télévision d’information locale voyait le jour en Nouvelle-Calédonie, financée par des moyens locaux. Les deux premières années, le projet initial n’est pas mis en œuvre et les objectifs définis dans le dossier déposé auprès du CSA ne sont pas atteints.

 

Une nouvelle identité en 2017

Le 9 octobre 2015, le conseil d’administration modifie la gouvernance, confie à Nord Avenir l’administration de la société et nomme un nouveau directeur général, Laurent Le Brun. Le recrutement de Jérémie Gandin en tant que directeur des programmes est alors finalisé, il prend ses fonctions le 1er février 2016.

Le format de la grille évolue alors très vite. L’année 2016 est consacrée à la conception de programmes locaux réalisés en interne ou sous-traités localement. Rien qu’en 2016, plus de 30 nouvelles émissions sont créées, avec un taux de satisfaction de 95% (étude Omnibus Iscope, juillet 2016 : 95% des téléspectateurs qui ont vu les programmes lancés depuis le début de l'année sur NCTV ont un avis « très positif » ou « plutôt positif »). Trois bureaux décentralisés sont créés à Ouégoa, Poindimié et Canala afin de couvrir le Grand Nord, la côte Est et la région Centre. La ligne éditoriale est repensée pour mieux répondre aux attentes du public. NCTV est rebaptisée Caledonia le 4 mai 2017. Elle inaugure dans le même temps de nouveaux locaux, avec un studio et une grande salle de rédaction. Dans le sillage de cet évènement, Caledonia poursuit l’amélioration de son offre de programmes.

 

Une dimension Pays

En février 2018, la chaîne fait sa rentrée avec une grille de programmes toujours plus riche, la mise en service d’un car-régie, et des partenariats avec des télévisions polynésiennes, néo-zélandaises et australiennes. Fin 2018, le bureau de Nouméa déménage dans de nouveaux locaux, dans le quartier de Ducos. L’équipe se renforce d’un technicien et d’un nouveau plateau. Le capital de la STR, société émettrice de la chaîne, rassemble désormais aussi la province Sud et la province des Îles Loyauté, illustrant ainsi l’objectif d’une chaine à la dimension du pays. En 2019, Caledonia ouvre sa grille des programmes a des émissions des groupes TF1 et M6. Elle poursuit ses investissements déjà importants dans la production locale (magazines, documentaires, spectacles, etc.). Le 1eraoût 2019, Ashley Vindin remplace Laurent Le Brun au poste de directeur général. Début 2020, un bureau décentralisé est créé à Lifou pour couvrir la zone des Îles Loyauté.

 

27 800 téléspectateurs chaque jour

En 2020, 27 800* téléspectateurs regardent CALEDONIA chaque jour, selon la dernière étude menée par Médiamétrie en 2020 (*). La chaîne comptabilise ainsi 12,1 % en audience cumulée en pénétration. Sa part d’audience est de 5,8 %. Alors que la chaîne comptait 9 900 téléspectateurs en 2014, quelques mois après son lancement, le nombre de téléspectateurs fidèles a ensuite progressé au fil des ans : 20 800 téléspectateurs en 2016, 22 900 téléspectateurs en 2018 et 27 800 téléspectateurs en 2020.

Sa page Facebook dépasse les 85 000 abonnés.

Son compte Instagram est passé de 467 abonnés début 2019 à plus de 8 000 abonnés fin 2020.

(*) Médiamétrie – Étude d’audience TV Nouvelle-Calédonie (Jour moyen Lundi à Vendredi - Audience cumulée en pénétration & structure, Part d’Audience) –septembre 2020