Image principale
Acanthaster

Acanthasters : que faire de ces mangeuses de corail ?

Tags
Acanthaster
Commune associée
Nouvelle - Calédonie
Mercredi 13 mars 2019 - 11:19

L’étoile de mer mangeuse de corail Acanthaster planci est une cause majeure de destruction des récifs en Nouvelle-Calédonie et dans la région Pacifique. 

Sa présence en faible nombre est normale sur les récifs, où elle joue un rôle régulateur en faisant de la place aux coraux à croissance lente, mais la prolifération observée depuis plusieurs années inquiète.

Photo : © Kris-Mikael Krister

Contenu structuré

Une étoile de mer très vorace

Acanthaster planci, appelé parfois aussi "coussin de belle-mère", est une étoile de mer qui peut atteindre 70 cm de diamètre et peser jusqu'à 3 kg. Au stade adulte, elle ne se nourrit que de corail, plus précisément des polypes coralliens. Elle libère des enzymes digestives sur les coraux puis consomme les polypes en laissant derrière elle uniquement le squelette calcaire du corail, blanc. Un individu peut à lui-seul détruire de 5 à 6m2 de récif par an. Une colonie peut ainsi détruire plusieurs km2 chaque année.

 

Taille de la boîte
6
6
Photo © NPS
Acanthaster Planci

Des infestations en série

Pour des raisons qui restent encore mal connues, les populations d'acanthasters peuvent proliférer sur certains récifs de façon impressionnante. La conséquence de ces proliférations imprévisibles est la diminution drastique de la couverture corallienne et de la biodiversité associée. On compare souvent l'effet des ces étoiles de mer sur les récifs aux effets des cyclones. Plus du tiers des récifs du Pacifique sont actuellement touchés par des épisodes d’infestation imprévisibles d'acanthasters, qui par ailleurs n'ont que peu de prédateurs (la « Toutoute », certains balistes, poisson-coffres ou napoléons). À Poindimié, les récifs de l'ilôt Tibarama ne sont pas épargnés >>>

 

Taille de la boîte
6
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
ikUQDkRLeV8

Des acanthasters à Poindimié

07-03-2019

90%

C'est le taux de mortalité corallienne dû à l'Acanthaster dans les zones les plus touchées du Pacifique. 

Taille de la boîte
2
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
6_wIHPzkOhI

La méthode manuelle

07-03-2019

Quelles solutions ?

Le plus souvent, la méthode employée dans le Pacifique est la méthode "manuelle", qui consiste à récupérer avec des outils simples les étoiles de mer, puis à les brûler ou les enterrer à terre.

<<< À Poindimié, cette méthode a permis de maîtriser la prolifération à petite échelle.

Une autre méthode de lutte consiste à injecter une solution de vinaigre et de citron dans les étoiles de mer, qui provoque leur mort. C'est une alternative aux produits chimiques néfastes pour l'environnement. >>>

Taille de la boîte
4
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
3mPkwFhUUf0

Citron et vinaigre

07-03-2019
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
lEqxV9o2ChY

L'acanthaster à l'étude à l'aquarium

07-03-2019

Mieux la connaître, mieux la combattre

<<< Olivier Château, responsable du département scientifique et pédagogique de l'Aquarium des Lagons, nous parle des études menées sur l'acanthaster en collaboration avec l'IRD.

État des lieux sur le territoire, études scientifiques en cours, la conférence C'Nature de la Province Sud en partenariat avec l'IRD donnée le 24 juillet 2018 pose le décor >>>

Taille de la boîte
4
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
aXaZDc0J8BA

CONFERENCE C’NATURE : ACANTHASTERS : C'EST QUOI ?

07-03-2019

OREANET, le réseau citoyen de lutte contre les acanthasters

Inspiré de la science participative, le réseau de suivi OREANET s’adresse à l’ensemble des usagers du lagon calédonien. Plongeurs, pêcheurs, plaisanciers, scientifiques, associations environnementales, sont appelés à faire remonter leurs observations pour construire une base de données de surveillance des récifs calédoniens.

Taille de la boîte
8
Taille de la boîte
4
ID vidéo youtube
Q5i0tbf5nl0

[SCIENCE PARTICIPATIVE] projet OREANET : signaler les observations d'acanthasters

31-07-2018
Image principale

Saison des feux : déjà plus de 30 000 hectares brûlés

Vendredi 13 décembre 2019 - 11:19
Image principale

Handicap : la Nature comme moteur de développement

Jeudi 31 octobre 2019 - 11:16
Image principale

Le Festival Ânûû-rû Âboro 2019

Jeudi 24 octobre 2019 - 11:13